Accueil > Détails - Exposition Temporaire "Àlvar d'Orriols"
CatalanEspagnolFrançais Anglais
 

Museu Memorial de l'Exili

Evénement 

Titre:
Exposition Temporaire "Àlvar d'Orriols"
Quand:
02.07.2016 - 30.10.2016
Catégorie:
Expositions temporaires historique

Description

Exposition

« Álvaro de Orriols, Les feux du Perthus. Illustration d'un exil »

Exposition du 2 juillet au 4 septembre 2016

Vernissage : 2 juillet à midi



Cette exposition est composée d'une trentaine de dessins extraits du livre du même nom qu'écrivit l'auteur alors qu'il vivait le long et difficile chemin de l'exil. L'exposition réunit des documents et des œuvres littéraires originales d'Álvaro de Orriols.

Les dessins, documentés et expliqués grâce au texte repris au pied, veulent montrer, d'une manière graphique, ce qu'ont signifié la Guerre civile, les bombardements et, surtout, l'exil que souffrirent des milliers de familles il y a 77 ans (1939 - 2016).

L'exposition a deux buts, revendiquer et mettre en relief la figure d'Álvaro de Orriols comme étant une personne illustre très populaire et reconnue dans les années trente en tant qu'écrivain, musicien et dramaturge, ainsi qu'impliquée dans la démocratie et la justice sociale. Après l'exil, Orriols est tombé dans l'oubli.

L'autre but est de collaborer à la récupération de la mémoire historique et de rappeler ce qu'a été l'exil et comment il a été vécu.

Cette exposition est un instrument qui sert à expliquer et à réfléchir, à partir de diverses illustrations, sur ce triste chapitre de notre histoire, ce qui le rend très recommandable pour les étudiants et/ou les jeunes qui, grâce à quelques-unes de ces images peuvent connaître d'une manière plus exacte, authentique, divulgatrice et agréable ce qu'a supposé cet épisode.

AUTEUR : Álvaro de Orriols

DROITS D'AUTEUR : Didier Damestoy de Orriols (petit-fils d'Àlvaro de Orriols)

PRODUCTION, ORGANISATION ET COORDINATION : Gorbs Comunicació et Musée Mémorial de l'Exil

COMMISSAIRE : Carles B. Gorbs

 


Biographie résumée d'Álvaro de Orriols

Né à Barcelone en 1894, Álvaro de Orriols, poète et dramaturge, a pratiqué d'autres disciplines artistiques et culturelles telles que la musique, le dessin et la sculpture. Attiré par la littérature, il publie très tôt ses premiers travaux dans des revues et des journaux de Barcelone. En même temps, il débute très jeune au théâtre où il obtient de nombreux succès et où son prestige est reconnu.

Au théâtre, il faut mentionner son adaptation et traduction à l'espagnol du classique El ferrer de tall [Le forgeron] de Frederic Soler, dit « Pitarra », que mit en musique le maître Enric Morera. Mais aussi la traduction en catalan de Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand, de Yerma [Yerma] et de La casa de Bernarda Alba [La maison de Bernarda Alba] de Lorca, ainsi que de deux œuvres originales : El hostal del mar [L'auberge de la mer] et La guerra sin hombres [La guerre sans hommes], parmi bien d'autres.

La presse de l'époque signala toujours Álvaro de Orriols comme le grand promoteur du théâtre populaire et de masse et comme un créateur infatigable. Un homme capable d'écrire, de réciter, de prendre la place d'un acteur lorsqu'il en manquait un ou de jouer du violon de manière extraordinaire.

Sa philosophie de vie et sa grande sensibilité sociale en firent un grand défenseur de la justice et de la liberté, ce qui le poussa à s'exiler en France à la fin de la Guerre civile. C'est ainsi qu'au début de 1939 il prit, avec sa famille, le tortueux chemin de l'exil : Barcelone, Hostlaric, Girona, Figueres, La Jonquera, le Perthus, Perpignan...

Il est mort en 1976, à l'âge de 83 ans, sans pouvoir voir réalisé son souhait de retourner dans son pays en démocratie. Il traduisait alors en catalan l'une de ses œuvres : La canción del corsario [La chanson du corsaire].

 


Le livre : Les feux du Perthus, journal de l'évacuation de la Catalogne

Álvaro de Orriols a écrit en 1939 Las hogueras del Pertús, diario de la evacuación de Cataluña [Les feux du Perthus, journal de l'évacuation de la Catalogne]. Il y narre de manière habile et simple sa longue marche vers l'exil, depuis Barcelone jusqu'en France, exil qui a aussi été celui de tant d'autres personnes et familles. Le livre, illustré de nombreux dessins qu'Orriols lui-même a réalisés, est un journal personnel dans lequel il explique des anecdotes, son vécu, des sentiments, des émotions... qui situent le lecteur au cœur d'un malheureux épisode de notre histoire. À travers réflexions, dialogues, narrations... il réalise une chronique - écrite et illustrée - d'un long et tortueux chemin : l'exil.

Ce livre est une contribution de plus à la récupération de la mémoire historique et, en même temps, un petit hommage et la reconnaissance d'Álvaro de Orriols, personnage illustre dans la culture et l'art de notre pays. C'est aussi son implication dans la justice, la liberté et la démocratie qui fut présente à tous les moments de sa vie et qui, jusqu'à présent, n'avait pas été reconnue comme il se devait.

 


  • 1995 Les feux du Perthus. Journal de l’exode espagnol. Maison d'édition La Bruyère, Paris (en français)

  • 2008 Las Hogueras de Perthus. Diario de la evacuación de Cataluña. Editorial Edicios do Castro (en espagnol)

  • 2011 Les feux du Perthus. Journal de l’exode espagnol. Editions Privat, France (en français)

  • 2015. Les fogueres del Pertús. Diari de l’evacuació de Catalunya. Gorbs Comunicació (en catalan)