Accueil > Program. Culturelle > Historique > Expositions temporaires > Détails - Témoignages de Mauthausen. 70 ans d’histoire et de mémoire des camps.
CatalanEspagnolFrançais Anglais
 

Expositions temporaires

Evénement 

Titre:
Témoignages de Mauthausen. 70 ans d’histoire et de mémoire des camps.
Quand:
13.06.2015 - 11.10.2015
Catégorie:
Expositions temporaires historique

Description

Témoignages de Mauthausen. 70 ans d’histoire et de mémoire des camps.

Fonds du MUME.

Du 13 juin au 4 octobre 2015.

Pour célébrer les 70 ans de la libération du camp nazi de Mauthausen (Autriche) le MUME souhaite exposer une partie du fond documentaire dont il dispose sur les exilés républicains qui furent internés dans ce camp, après avoir été capturés en territoire français durant l’exil.

Parmi les témoignages nous retrouvons ceux de Miquel Serra Grabulosa, de Roda de Ter, Joan Cabratosa Font, de Sant Ferriol, ainsi que ceux des frères Ramon y Angel Artola Casals, de Sant Hilari Sacalm.



 

L’exposition est complétée par la projection des témoignages de trois survivants des camps nazis, ceux de José Marfil Peralta (1921) ; Matias Arranz Aparicio (1914-2009) ; et Francisco Ortiz Torres (1919-2013). Ces témoignages furent recueillis par le MUME en 2008. Ils seront accompagnés par l’écoute du disque commémoratif « Mauthausen » enregistré à Paris en 1967 par les ex déportés catalans Ricard Garriga Salvador et Joan Vilato Mellado.

L’exposition prend place dans le hall du MUME ainsi que dans la vitrine « Biographies des exilés » de la salle « Vivencias del exilio » dédiée à la famille Cabratosa Sender. On retrouve d’autres documents testimoniques sur Mauthausen dans la salle de « La Diaspora » au premier étage. Parmi ces documents historiques nous retrouvons ceux des déportés Josep Riera Borrell, Luis Garcia Manzano et José Panes Gil. Ces documents proviennent de l’association Le Triangle Bleu de Figueres. Son président, Jordi Riera, est fils le fils de Josep Riera Borrell (1913-1943) interné en 1940 au Stalag XI-A (Altengrabow), déporté à Mauthausen en novembre 1941, n° de prisonnier 3. 253, où il mourut en février 1943. Jordi Riera, grâce à la fondation de l’Amical de Mauthausen et de la publication du livre de Montserrat Roig, apprit la vérité sur la mort de son père. A partir de là, il rejoignit l’Amical de Mauthausen. En 2003 il promotionna une nouvelle association de diffusion de la mémoire historique « Le Triangle Bleu » (Figueres) avec l’appui de familles d’exilés et de déportés ainsi que de professeurs et d’étudiants universitaires. En 2007 il céda temporairement au MUME, plusieurs documents sur la déportation. Ces documents sont intégrés dans le parcours permanents (salle de La Diaspora).