Accueil
CatalanEspagnolFrançais Anglais
 

COLLOQUE INTERNATIONAL De Munich à Paris (1938-1940). De la Guerre Civile espagnole à la nouvelle Europe allemande

COLLOQUE INTERNATIONAL

De Munich à Paris (1938-1940). De la Guerre Civile espagnole à la nouvelle Europe allemande

30 et 31 mai 2019

 

 

Photo de couverture :Entrée des troupes allemandes à Paris. Drapeau allemand sur l'Arc de Triomphe à la place Charles de Gaulle, anciennement place de l’Étoile. 22 juin 1940.

 

« Je [...] ressentais intensément le drame de Barcelone et de Guernica, et je savais qu’après Munich viendrait ensuite la défaite républicaine, et qu’après la défaite républicaine viendrait, à son tour, l’entrée des Allemands à Prague et des Italiens à Tirana. Deux phrases sont restées gravées à jamais dans ma mémoire. L’une d’elles fut prononcée, de hors la retraite à la frontière du Perthus, par un officier espagnol en réponse à un officier français qui l’avait traité avec orgueilet mépris : “Je souhaite que vous résistiez autant que nous l’avons fait”. Pendant la débâcle française de mai-juin1940, je n’arrivais pas à me sortir cette phrase de la tête. Face à cette même débâcle, devant un peuple déboussolé, un Espagnol d’un des bataillons de va-nu-pieds me dit aussi : “Maintenant c’est votre tour” ».

Pierre Vilar, L’historiador i les guerres,Vic : Eumo, 1991, pp. 11-12

 

Entre septembre 1938 et juin 1940, l’Europe implosa dans une nouvelle guerre continentale attisée par les fascismes et le nazisme et que facilitèrent les erreurs et les peurs des démocraties occidentales. Alors qu’en Espagne s’achevait la guerre criminelle que la grande coalition contrerévolutionnaire, dirigée par le général Francisco Franco, avait imposé enjuillet 1936 contre le pouvoir légal de la Seconde République, en Europe le fascisme italien et le nazisme allemand exécutaient, petit à petit, leurs plans expansionnistes et agressifs, tandis qu’en France et en Grande Bretagne on passait de la politique d’apaisement et du « Plutôt Hitler que Staline », à la nécessité de signer en urgence une alliance avec l’Union Soviétique pour freiner les ambitions germano-italiennes.

En vain le fascisme, dans sa version espagnole, composée d’intégrisme catholique, de nationalisme radical et de phalangisme, gagne la guerre en mars 1939. Immédiatement un double processus de répression brutale et d’exil massif commence dont la Catalogne sera plus particulièrement victime. Prague et Tirana tombent au printemps 1939 aux mains des fascismeseuropéens. L’Union  Soviétique opte pour sa survie tandis que les États-Unis observent les évènements de loin.

Rien ni personne n’a pu ou voulu arrêter cette nouvelle guerre. Le 3 septembre, le conflit est devenu officiel. Le 20 juin1940, la III République Française disparait. 

Quatre vingt ans après, nous vous invitons à revisiter, relire et remémorer cette histoire européenne.

 

Pour plus d'infos, télécharger le programme du colloque.

 

INFORMATION ET INSCRIPTIONS:

 

Museu Memorial de l’Exili

Carrer Major 43-47

17700 La Jonquera

972.556533

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Fundació Carles Pi i Sunyer

Avinguda de les Corts Catalanes, 491

08015 Barcelona

93.4527115

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Les langues du colloque seront celles d’origine des conférenciers et il y aura un service d'interprétation simultanée du français et anglais au catalan ainsi que du catalan et de l’espagnol vers le français et l’anglais.

Hôtels et restaurants: www.lajonquera.cat

 

Organisation:

Museu Memorial de l’Exili

Fundació Carles Pi i Sunyer

Universitat Oberta de Catalunya (UOC) - Dictatorships and Democraties (Journal of History and Culture)

Memorial Democràtic - Generalitat de Catalunya

EUROM - Fundació Solidaritat Universitat de Barcelona

 

Collaboration:

GREF - CEFID (UAB)

Càtedra Walter Benjamin-Universitat de Girona

 

Avec le soutien de:

Diputació de Girona